Plan du siteContactACCUEIL

 

 

LE SECTEUR AERONAUTIQUE-
SPATIAL-DEFENSE DE LA
BRETAGNE

 

Un réseau dense de fournisseurs
et de savoir-faire diversifiés

Après une rapide description des activités d’Investir en Finistère, ce document développe les atouts économiques du Finistère propice au développement des activités Aéronautiques-Spatiales-Défense : infrastructures, ressources humaines, enseignement supérieur, recherche.

Un territoire innovant

L’invention des turbocodes
Se basant sur les intuitions et les travaux de quelques chercheurs européens qui, durant les années 80, avaient souligné l'intérêt du traitement probabiliste dans les récepteurs de télécommunications, Claude Berrou (le plutôt physicien) et Alain Glavieux (le plutôt mathématicien) développent une nouvelle famille de codes correcteurs d'erreurs baptisés turbocodes. Les résultats font alors le tour de la planète et conduisent les inventeurs à généraliser les concepts mis en oeuvre dans les turbocodes à d'autres fonctions d'une chaîne de communications.

Après la première présentation publique des turbocodes, en 1993 à Genève, ceux-ci sont rapidement adoptés par le CCSDS (Consultative Committee for Space Data Systems), comité de normalisation pour les agences spatiales mondiales (ESA, NASA, NASDA, ...). La première mission européenne avec turbocode a été la sonde SMART-1 qui tourne aujourd'hui autour de la lune. Rapidement, d'autres comités de normalisation ont intégré les turbocodes dans les standards de télécommunications, notamment la 3e génération de communication mobile.

L'enjeu pour le groupe de recherche de TELECOM Bretagne est de conserver sa place parmi les leaders mondiaux dans le domaine. Ce n'est pas une tâche simple : on évalue à 3 ou 4 milliers à travers le monde, le nombre de chercheurs travaillant aujourd'hui sur les techniques turbo, et les applications de cette nouvelle approche sont nombreuses. Parmi ces techniques, la turbo-détection et la turbo-égalisation, également inventées à TELECOM Bretagne (Catherine Douillard, Claude Berrou, Michel Jézéquel, Alain Glavieux), sont de plus en plus étudiées et exploitées par l'industrie et représentent désormais des améliorations incontestables pour les systèmes de transmission en milieu difficile.
La volonté de TELECOM Bretagne de valoriser son activité scientifique au travers de partenariats industriels l'a conduite à créer un pôle de recherche commun École-entreprises : PRACOM. La nouvelle structure fera naturellement la part belle aux développements liés au principe turbo.

 

TELECOM Bretagne a également participé activement à la mise en place du réseau de recherche européen NEWCOM (Network of Excellence in Wireless COMmunications).

Sources : http://www.futura-sciences.com, http://www.enst-bretagne.fr


Douze étudiants en licence structures composites de Brest primé aux côté de BOEING
Dans le cadre du salon JEC Composites Show 2008 à Paris, les étudiants de l’IUT de Brest ont présenté leur avion prototype « Nijal » qui a servi de plateforme technologique pour industrialiser un procédé de fabrication. Toutes les pièces du Nijal ont été réalisées par infusion de résine, cette technique est en passe de révolutionner  la fabrication de grandes pièces en composites destinés à l’industrie aéronautique.

L'IUT de Brest est la seule institution française, cette année, à avoir reçu un Award aux côtés de lauréats aussi prestigieux que Boeing. Le constructeur américain a été récompensé pour sa structure d'aile du Boeing 787 produite aussi par infusion.

Sources : Les Echos, 17/04/2008 et Le Télégramme, 11/04/2008

 

 

 

 

 

 

 

 

Powered by diasite